logo

Screen Shot 2016-07-01 at 5.54.30 PMScreen Shot 2016-07-01 at 5.47.01 PM

 Crédit photo : Éric Tardif

 

ÉTÉ 2016

Vitrines sur Eddy est un projet qui s’inscrit en continuité avec l’élan d’animation urbaine et de médiation culturelle initié par plusieurs acteurs du milieu tels que le CREDDO, l’ARIH et Vision centre-ville dans le cadre d’Imagine Eddy et la volonté d’inscrire l’art et la cocréation dans le développement commercial, culturel et social de la rue Eddy. Vitrines sur Eddy est structuré autour des arts et de la culture collaborative du vivre ensemble, et l’objectif est double : mettre l’art à l’œuvre pour créer une signature tout en continuant d’accentuer le dynamisme participatif.

Merci à tous les collaborateurs : MASC, Dominique Saint-Pierre, Culture Outaouais, Denise Laferrière, Phonesavanh Thongsouksanoumane, Association des commercants et des résidents de la rue Eddy, Vision Centre-Ville, Mélodie La Ressourcière, Eric Tardif, La Fabrique culturelle, Maison de thé CHA YI Teahouse, Artopix, Le Marché de l’Outaouais, Café La Tierra Co-op, Bistro Bar l’Original ,Boutique, Le Local, Arsène & Gilou, La belle verte, Tigre Géant, Chadid Mustapha, Stefan Psenak, Moon Rain Centre for Textile Arts in the Outaouais, Jean Paul Cariou, Martin Simard, Michael Munroe, Marc Walter, Bilboquet Outaouais, L’Atelier Shiatsu-Do.

Salutations à Jean René de Human Mozaik-Humaine, vidéaste-réalisateur de la série de capsules vidéos initiées par Le WE mettant en valeur la trame urbaine du centre-ville de Ville de Gatineau et ceux et celles qui l’enrichissent d’événements tels que la Soirée Ludo Retro-Chic du restaurant Le Cellier, La p’tite St-Jean, le Festival de l’Outaouais Émergent (FOÉ) ou Recycl’art Gatineau. ‪#‎pournenommerqueceuxlà‬

Salutations également aux gens qui ont initié l’élan d’animation urbaine sur la rue Eddy via le projet de verdissement Imagine Eddy : Association des Résidants de l’Ile de Hull, FAMIH, Vivre en Ville, Yvann Blayo, CREDDO, Enviro Éduc-Action, Gatineau Sustainable Makerspace, Ici-nos-quartiers, Café Eddy, Isabelle Jacob, Véro Martin, Joel Delaquis, Marie-eve Denis, Jeanine Blouin (Cycle Bertrand), Gilberte Desrochers (Boutique Gloria), Huguette (Couture Multiple), NCPC, Coopérative bioéquitable de l’Outaouais, Sylvain Rousset, Daniel Hermeston, Fleuriste Hélène, La Brasserie de L’ile, Marianne Ouellet, Restaurant Chez Barbe, Resto Cafe chez les copains, BARBUZZ.

#‎cocréation   ‬ ‪#‎humancentereddesign‬ ‪  #‎artdagirensemble‬   ‪#‎urbanismeparticipatif‬ ‪   #‎livinglab‬ ‪   #‎designthinking‬ ‪   #‎médiationculturelle‬

Photos de la cocréation des oeuvres : cliquez ici pour les voir en grands formats

Vitrines_mozaik de photos

 

 

MÉDIAS

Reportage de La Fabrique culturelle et Télé-Québec
Reportage-radio d’Émilie Tremblay de l’émission Les voies du retour à Radio-Canada
Reportage-radio de Rachel Dugas et Jhade Montpetit de l’émission Les malins plaisirs à Radio-Canada
Reportage-vidéo réalisé par Jean René et le W/E
Un projet pour revitaliser la rue Eddy, par Élizabeth Séguin sur Info07

 

 

 

 EXPOSITION

61 RUE EDDY : La Maison de thé Cha Yi et l’artiste Marc Walter
L’œuvre : Le coin branché

Transformation de l’espace à l’aide de branches recyclées entrelacées et fixées entre elles avec des fibres organiques. Sensation de pénétrer dans un lieu transformé et possibilité de percevoir l’intérieur de la boutique et la rue de manière renouvelée à travers les « hublots » de l’installation.

L’artiste : Marc Walter
Parisien d’origine, établi depuis près de vingt ans en Outaouais, Marc Walter est un artiste qui a longtemps œuvré en médias mixtes et qui axe depuis 2004 ses interventions en art environnemental.  Il a remporté plusieurs prix dont le prix spécial du jury de la Fondation pour les arts, les lettres et la culture en Outaouais en 2014 ainsi que le Grand prix 2007 d’excellence. Marc Walter utilise les sites sur lesquels il intervient pour inciter le visiteur à un regard renouvelé sur son environnement, en milieu naturel ou urbain. Ce faisant, il espère susciter un dialogue et un cheminement autant social que personnel. Il utilise principalement des matières naturelles recyclées, participant ainsi à une sensibilisation écologique. Même pendant une courte visite, le passant devient un « habitant » en réflexion par rapport au lieu et à son histoire, et fait face à ses propres émotions.  Marc a participé à une centaine d’expositions individuelles et collectives, et a à son actif plus de cinquante projets de création collective en milieu scolaire et communautaire.

 

71 RUE EDDY : Le Marché de l’Outaouais et l’artiste écologique Mélodie Coutou
L’œuvre : Boustifailles consumées

Marquage par le temps et le fer, sur planches de grange et poteaux de clôture. Création d’une fresque symbolique aux producteurs-maraichers de l’Outaouais, en lien avec la culture local et les festivités gourmandes.

L’artiste : Mélodie Coutou
En tant qu’artiste écologique passionnée par les écosystèmes, le patrimoine et l’action sociale, Mélodie Coutou (La Ressourcière) se spécialise dans la réalisation de concepts rassembleurs et participatifs. Dans ses installations, sculptures et interventions, elle utilise des objets périmés qui s’accumulent inutilement dans l’environnement. En mettant en lumière la relation de cause à effet de l’exploitation des ressources naturelles, la Ressourcière attire l’attention sur l’impact de l’humain sur la biodiversité et les écosystèmes. Elle pose un regard troublant sur la perte du patrimoine, des cultures ancestrales et des liens sacrés, où se côtoient science et conscience.

 

75 RUE EDDY : Le Café Tierra Coop et Moonrain et le Centre des arts textiles Moon Rain
L’œuvre : Tissage Visionnaire
Chaque participant a écrit un message destiné à la communauté et à la terre sur une bandelette de soie et l’a tissé avec celle des autres participants pour créer un tissage collectif.  Cette démarche artistique permet l’expression d’une vision commune et individuelle, le renforcement de l’esprit d’équipe et le développement d’une conscience communautaire.

Les artistes : Thoma Ewen et Gabby Ewen
Artistes en arts textiles de renommée internationale, elles réalisent des projets collectifs, novateurs et inspirants, en collaboration avec des groupes et des communautés. Leurs œuvres sont exposées en Europe et dans les Amériques. Les artistes collaborent régulièrement avec des tisserands indigènes d’Amérique Centrale et autochtones du Canada.

 

104 RUE EDDY : Le Bistro-bar l’Original et l’artiste Mustapha Chadid
L’œuvre : L’orignal original
Création d’une tête d’orignal en fil de fer autour d’un lapsus entre « original », nom du commerce, et « orignal », animal bien connu au Canada.

L’artiste : Mustapha Chadid
Mustapha Chadid a vécu son enfance à Casablanca, ville côtière parsemée de belles plages, vastes et parfois dangereuses.  Il est  attiré par les bateaux  ensablés, échoués depuis longtemps qui rouillent et se désintègrent progressivement pour laisser place à des tableaux riches en expression. Ces épaves, prises au piège, s’éteignant doucement… elles sont une source d’inspiration pour l’artiste, ce qui se reflète dans ses œuvres.

 

123 RUE EDDY : Le Tigre Géant et l’artiste écologique Mélodie Coutou
L’œuvre : Félin roussis
Marquage par le fer sur croûtes de cèdre carbonisées rappelant le pelage du félin. Les vitrines sont recouvertes par les rayures géantes du tigre, fixées sur des toiles moustiquaires dorées.

L’artiste : Mélodie Coutou
En tant qu’artiste écologique passionnée par les écosystèmes, le patrimoine et l’action sociale, Mélodie Coutou (La Ressourcière) se spécialise dans la réalisation de concepts rassembleurs et participatifs. Dans ses installations, sculptures et interventions, elle utilise des objets périmés qui s’accumulent inutilement dans l’environnement. En mettant en lumière la relation de cause à effet de l’exploitation des ressources naturelles, la Ressourcière attire l’attention sur l’impact de l’humain sur la biodiversité et les écosystèmes. Elle pose un regard troublant sur la perte du patrimoine, des cultures ancestrales et des liens sacrés, où se côtoient science et conscience.

 

144 RUE EDDY : Les boutiques Le Local / Arsène & Gilou et l’artiste Mustapha Chadid
L’œuvre : Cordonnerie en 3D
Structure abstraite d’un atelier de cordonnier composée de vieilles formes de souliers entreposées dans une structure en métal rouillé.

L’artiste : Mustapha Chadid
Mustapha Chadid a vécu son enfance à Casablanca, ville côtière parsemée de belles plages, vastes et parfois dangereuses.  Il est  attiré par les bateaux  ensablés, échoués depuis longtemps qui rouillent et se désintègrent progressivement pour laisser place à des tableaux riches en expression. Ces épaves, prises au piège, s’éteignant doucement… elles sont une source d’inspiration pour l’artiste, ce qui se reflète dans ses œuvres.

 

166 RUE EDDY : Le restaurant la Belle Verte et l’artiste Éric Tardif
L’œuvre : Paysages transformés

Par le « photograffing », technique qui consiste à graffigner le négatif et à réaliser un travail d’additions, de soustractions et de déconstruction des images. Transformées, elles transmettent une impression d’espace infini où le paysage réel se dissout quasiment, la photographie ne devenant qu’une représentation de la réalité́ et non celle-ci.

L’artiste : Éric Tardif
Natif de Kamouraska, Éric Tardif explore les qualités du papier et la transformation de l’image photographique pour questionner et renouveler la relation entre l’homme et la nature sans les travers des représentations de l’environnement prises au piège de mises en scène médiatique convenues. En créant des atmosphères photographiques à la limite de la figuration et de l’abstraction, l’artiste cherche à traduire l’impression des grands espaces et des horizons sans fin.

 

Pour information
Sophie Tremblay
sophie@agoralab.ca
819-664-3313